Site Web du
Parti marxiste-léniniste du Québec
    JOIGNEZ LE PMLQ                                  CONTACTEZ-NOUS                                                    ENGLISH 
Premier Mai 2015
   Journée internationale de la classe ouvrière

Calendrier des activités

Chantier politique
Numéro 31 - 23 avril 2015

Journée d'action nationale du 18 avril

Militante action à Montréal pour défaire le projet
de loi C-51 et le gouvernement Harper

Le 18 avril était une deuxième journée d'action nationale à travers tout le Canada contre le projet de loi C-51, Loi antiterroriste de 2015 du gouvernement Harper, la première journée d'action ayant eu lieu le 14 mars dernier. Dans plus de trente villes, des milliers de personnes ont participé à des marches, piquetages, kiosques d'information et distribution de tracts pour dénoncer le projet de loi qui porte atteinte aux droits de tous et exiger son retrait immédiat. La question de défaire le gouvernement Harper aux prochaines élections était aussi un thème majeur des actions.

À Montréal, un piquetage et une marche le 18 avril ont conclu la semaine de sensibilisation et d'initiatives à travers le Canada pour exprimer l'opposition populaire au projet de loi C-51. La veille, des activistes du Comité montréalais contre le C-51 sont allés livrer une pétition de 84 613 signatures au bureau du chef du Parti libéral Justin Trudeau exigeant que lui et son parti votent contre le projet de loi et répondent à l'appel des Montréalais qui exigent le retrait de ce projet de loi. Au lieu de rencontrer le chef du parti, ils ont fait face à une rangée de policiers avant de remettre les pétitions à une représentante du bureau.

Le 18 avril, environ 50 personnes se sont rassemblées au monument Georges-Étienne Cartier sur le Mont-Royal et ont marché jusqu'au métro Mont-Royal. À l'invitation du comité organisateur, le Comité montréalais contre le C-51, tous ont été invités à distribuer des tracts aux passants intitulés « Un peuple contre C-51 : Nos libertés sont à risque ». Avant le début de la marche, la représentante du comité organisateur a dit qu'alors que s'amorce au parlement la discussion finale et le dernier vote des députés sur le projet de loi C-51, il est clair que la lutte se poursuit parce que c'est une attaque contre les droits de tous les Canadiens qui ne doit pas passer et elle doit se poursuivre même après son adoption. À cet effet, le Comité avait fait des pancartes qui illustraient les cibles du projet de loi C-51, dont la liberté d'expression, la lutte à la défense de l'environnement, la lutte contre la pauvreté et l'austérité. Une photo de « victimes du C-51 » a été prise, des manifestants tenant chacun une de ces pancartes thématiques. 

Des représentants de Greenpeace et du Parti vert du Québec ont aussi pris la parole. Le représentant de Greenpeace, Fred Bleau, a expliqué notamment que Greenpeace organise souvent des actions de désobéissance civile non violente pour faire valoir la cause de l'environnement et que celles-ci maintenant peuvent être considérées en vertu du projet de loi comme des actions terroristes. Alex Tyrrell, chef du Parti vert, a dit que le projet de loi C-51 est la continuation des lois répressives qu'on connaît ici même, par exemple avec les lois et les activités répressives du gouvernement Charest et maintenant Couillard pour réprimer les luttes contre l'austérité. Les deux représentants ont dit que la lutte se poursuit et qu'on garde bien en vue les élections qui viennent pour défaire le gouvernement Harper.

Ont participé à la marche des étudiants de cégeps et d'université, des enseignants, des activistes à la défense de l'environnement, de la science et des droits de tous, ainsi que des contingents du Parti marxiste-léniniste, de Greenpeace et de la section NPD de la circonscription fédérale de Saint-Laurent-Cartierville. Tout au long de la marche et lors de la distribution de tracts au métro, les passants ont exprimé leur appui à la lutte pour faire échec au projet de loi C-51 et débarquer le gouvernement Harper en 2015.

Plus tôt dans la semaine, deux actions ont eu lieu à Montréal dans le cadre de la semaine de sensibilisation. Le mardi 14 avril, des activistes du PMLC ont tenu leur piquetage hebdomadaire, cette fois-ci au métro Du Collège pour dénoncer le projet de loi et le gouvernement Harper. Des dizaines de passants dont des étudiants du cégep St-Laurent ont pu échanger avec eux. « On n'aime pas ce gouvernement », « Oui, c'est une bonne initiative de commencer toute de suite à s'organiser pour le défaire », ont-ils dit. D'autres ont profité de l'occasion pour s'informer davantage sur la portée du projet de loi C-51 qui vise à créer un climat de peur et d'insécurité plus grande pour tous. «C'est Harper qui est dangereux avec ses guerres et ses lois omnibus, pas les manifestants », a dit un autre.

Dans les discussions qui ont eu lieu pendant ces actions, ce qui est ressorti le plus c'est la ferme opposition au gouvernement Harper et la nécessité de le défaire pour défendre les mouvements à la défense des droits. Cela signifie la poursuite d'actions, d'échanges et d'initiatives et la mobilisation de tous, autant de facteurs importants pour en assurer le succès




Montréal


Vancouver


Calgary



Ottawa

CALENDRIER D'ÉVÉNEMENTS

70 ans de relations diplomatiques entre Cuba et le Canada

Jeudi 30 avril

Cégep de l’Outaouais
30 avril, 19h
Amphitréâtre 2.035


Premier Mai, Journée internationale d'unité et de lutte de la classe ouvrière

Actions dans toutes les régions du Québec contre l'austérité


ARTICLES PRÉDÉDENTS

Le projet de loi 28 adopté sous bâillon
Le bâillon et le profond besoin de renouveau

21 avril 2015 - Le 20 avril à 23 h 46, l'Assemblée nationale a adopté sous le bâillon le projet de loi 28, Loi concernant principalement la mise en oeuvre de certaines dispositions du discours sur le budget du 4 juin 2014 et visant le retour à l'équilibre budgétaire en 2015-2016. Cette loi omnibus de très grande portée a été adoptée par un vote de 64 pour, 43 contre et 0 abstention.

Une grande partie de la journée a été consacrée au débat des députés sur l'utilisation du bâillon. L'opposition a évoqué qu'en 2009, une réforme parlementaire avait été adoptée pour mieux encadrer les procédures de bâillon, celui-ci ne devant permettre d'adopter qu'un seul projet de loi à la fois « par respect pour le débat démocratique », a déclaré un député, et « uniquement dans des cas exceptionnels ». Les libéraux ont répondu avec mépris que le bâillon a été utilisé parce que de toute façon les partis d'opposition ont déclaré qu'ils voteraient contre et que retarder le vote « nuit à l'atteinte du déficit zéro » et représente « pour les citoyens une perte quotidienne d'argent » qui pourrait soi-disant leur servir..../ Chantier politique

Tous à la journée d'action pour arrêter le projet de loi C-51 «antiterroriste» !
Défendons les droits de tous !
La criminalisation de la dissidence ne doit pas passer !

16 avril 2015 - Le PMLQ lance l'appel à participer en grand nombre à la manifestation du samedi 18 avril pour exiger le retrait immédiat du projet de loi C-51 antiterroriste du gouvernement Harper. Cette journée culmine la Semaine d'éducation sur le projet de loi C51, initiée par des activistes locaux et des organisations actives à la défense des droits au Canada.

Le projet de loi antiterroriste C-51 vise la criminalisation de la dissidence, donne des pouvoirs d'espionnage, de contrôle, d'arrestation, d'impunité, d'intimidation au gouvernement par le biais de la GRC et du SCRS au nom de la lutte contre le terrorisme. Dans la logique du projet de loi, toute personne vivant au Canada devient un terroriste potentiel dans la mesure où le fait de donner son opinion, de critiquer le gouvernement ou une de ses politiques, de participer à une manifestation, une marche, une prise de position, est visé par le projet de loi..../ Chantier politique

Forum Action Climat à Québec
Travailler ensemble à une économie qui protège l'environnement et à la défaite du gouvernement Harper

14 avril 2015 - Le 12 avril, le lendemain de la marche sur le climat dans les rues de Québec, s'est tenu le Forum Action Climat. Il a été convoqué par plusieurs organisations environnementales et syndicales, des associations étudiantes et de résidents dans le but de développer le travail en commun des organisations environnementalistes, des Premières Nations, des syndicats et des organisations de résidents pour stopper la dégradation de l'environnement et bâtir une économie qui protège l'environnement naturel et les êtres humains. Les organisations hôtes ont placé le Forum dans le contexte de la tenue le 14 avril de la rencontre du Conseil de la fédération sur les changements climatiques, des élections fédérales qui auront lieu en 2015 et de la tenue de la Conférence de Paris sur les changements climatiques en décembre. Environ 150 personnes de tous les milieux ont participé au Forum qui était fait de panels avec des représentants d'organisations environnementalistes, de Premières Nations et de syndicats, suivis de discussion et d'une plénière..../ Chantier politique

Assaut policier contre les étudiants de l'UQAM
Blâmons les positions extrémistes du gouvernement Couillard et de l'administration de l'université

10 avril 2015 - Le mercredi 8 avril, la police de Montréal a fait irruption par trois fois à l'Université du Québec à Montréal pour assaillir les étudiants. Elle a fait irruption le matin pour brutaliser les étudiants en grève qui organisaient des levées de cours dans les facultés en grève. Elle a fait de même en après-midi pour frapper les étudiants et en a arrêté vingt-deux. Le soir, elle a forcé l'entrée d'un pavillon pour briser une occupation étudiante. La communauté universitaire était si indignée de l'irruption policière sur le campus et de l'assaut contre les étudiants que des enseignants, dont la présidente du Syndicat des professeurs, ont formé une ligne entre les étudiants et les policiers pour les empêcher de blesser les étudiants. Des enseignants et des étudiants se sont rendus aux postes de police pour s'assurer que les étudiants arrêtés ne soient pas maltraités..../ Chantier politique

Forum ouvrier bien reçu des travailleurs et étudiants


Cliquer sur l'image pour la table des matières

7 avril 2015 - Le numéro de mars-avril du magazine Forum ouvrier reçoit un très bon accueil parmi les travailleurs et les étudiants. Ce numéro lance l'appel : «Pour un Québec moderne qui défend les droits de tous: Arrêtez de payer les riches, augmentez les investissements dans les programmes sociaux.»

Le numéro comprend un article sur le budget Leitao, un budget de destruction des services publics et de restructuration de l'État pour mettre toutes les ressources de la société à la disposition des monopoles. Sur la question du projet de loi C-51, ce numéro a un article très informatif à son sujet qui en détaille les différents aspects, comme la criminalisation des mouvements pour les droits qui deviennent des atteintes à « la sécurité du Canada » ou les pouvoirs accrus qui sont donnnés au Service canadien du renseignement de sécurité pour notamment violer toute loi du Canada ou d'autres pays. À ce sujet, le numéro comporte un article qui dénonce les plans de guerre et de division du gouvernement Harper, avec sa campagne de peur parmi les Canadiens et sa prétention que le peuple du Québec lui serait sympathique sur cette question, ce qui est un effort désespéré de masquer que ce sont les riches et leur État qui pratiquent la terreur et sont racistes..../ Chantier politique

Deux manifestations contre l'islamophobie à Montréal
Un non retentissant aux attaques racistes contre les communautés

30 mars 2015 - Le samedi 28 mars à 15 h 30, à l'appel de différentes organisations de défense des droits, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées au coin des rues Bélair et Pie-IX à Montréal dans ce qu'on appelle le Petit Maghreb. Initialement prévue pour contrer une manifestation islamophobe organisée par un groupe obscur relié au groupe raciste allemand Pegida, le rassemblement s'est transformé en une vaste opposition à toute attaque raciste contre les communautés du Québec, particulièrement la communauté musulmane qui est la cible d'attaque de la part des différents gouvernements et leurs médias. Les attaques racistes sont organisées par l'État, a dit Christine Dandenault, directrice du PMLQ, qui avait un contingent à la manifestation.  « Ce n'est pas le peuple qui est raciste mais bien les riches et leur État, et le gouvernement Harper aujourd'hui avec ses déclarations antimusulmanes et ses efforts pour associer l'islam au groupe État islamique pour justifier ses activités guerrières contre les peuples en Irak, Iran et aujourd'hui en Syrie », a-t-elle ajouté..../ Chantier politique

RECEVOIR PAR COURRIEL
Pour recevoir gratuitement Chantier
poltiique par courrier électronique, écrivez à abonnement@pmlq.qc.ca



Ce site est géré par le Parti marxiste-léniniste du Québec
Pour tout problème avec ce site: webmaster@pmlq.qc.ca