Site Web du
Parti marxiste-léniniste du Québec
     JOIGNEZ LE PMLQ                                  CONTACTEZ-NOUS                                                    ENGLISH  
 Chantier politique
Numéro 1 - 3 janvier 2015

Pour un Québec moderne qui reconnaît les droits de tous!

En 2015, intensifions le travail pour investir
le peuple de son pouvoir souverain

L’année 2014 s’est terminée et 2015 débute avec la résistance croissante des travailleurs et du peuple au programme antisocial d’austérité du gouvernement Couillard et à la restructuration de l’État au service de l’intérêt privé tant au fédéral qu’au Québec. Les derniers mois de l’année en particulier ont vu des manifestations de masse où les travailleurs et les gens de tous les milieux ont exprimé leur ferme détermination à en découdre avec le programme antisocial d’austérité de destruction nationale et à le vaincre. Les slogans à la défense des droits de tous, à la défense de la dignité humaine de tous, pour une société centrée sur l’être humain, ont retenti partout. L’année 2015 débute sous le signe de la détermination à intensifier la lutte pour les droits de tous mais aussi avec la préoccupation profonde de comment y arriver quand le peuple est si clairement dépourvu du pouvoir. Comment les travailleurs peuvent-ils prendre la responsabilité politique de donner une nouvelle direction au Québec et au Canada pour faire les changements qui vont bénéficier au peuple et contribuer à la paix à l’échelle mondiale ?

En plus, cette année il y aura une élection fédérale. À l’élection précédente, en 2011, le Québec a fièrement joué son rôle pour défaire la dictature de M. Harper en votant pour le NPD. Cela aurait pu conduire à la défaite de ce gouvernement ou au moins garantir un gouvernement minoritaire si l’Ontario avait fait pareil, mais malheureusement ce n’est pas ce qui s’est produit. Puis quand est venu le temps des élections provinciales, malgré l’expérience acquise à combattre le programme antisocial du gouvernement Charest et l’offensive antisociale du gouvernement majoritaire de Stephen Harper, ils ont réussi à mettre le mouvement ouvrier hors de combat en coinçant les travailleurs avec leur incapacité à arracher des demandes au gouvernement péquiste. Le mouvement ouvrier s’est retrouvé dans une position de silence total sur comment défendre et avancer les intérêts du peuple.

C’est maintenant qu’il faut réfléchir à comment on va agir à l’élection fédérale qui s’en vient. Le NPD n’a rien fait de remarquable pour le Québec depuis qu’il est l’opposition officielle à Ottawa. En plus, sa position sur la constitution, en appui à la Loi sur la clarté de Stéphane Dion, n’est pas favorable à la résolution des problèmes auxquels le peuple fait face au Québec ni dans le reste du Canada.

Mais rester silencieux, cela revient à dire que les choses vont se régler d’elles-mêmes, ce qui n’est pas un choix non plus. De nos jours tout est escroquerie. La classe dominante pourrait très bien essayer de nous convaincre que les libéraux sont une alternative aux conservateurs ou que les conservateurs font une bonne job! Pour le peuple, c’est inconcevable. Imaginez un autre gouvernement Harper ou bien les libéraux au fédéral et au provincial. Et en Ontario en plus ! Non, non et encore non ! Pas de majorité pour aucun des partis au fédéral ! C’est à nous à faire tout en notre pouvoir pour bousiller leurs chances d’en obtenir une.

Cela exige que nous intervenions dans l’élection fédérale pour défendre les intérêts de tous et promouvoir la construction de la nation, non pas sa destruction. En exigeant que les ressources naturelles et humaines soient utilisées de manière qui favorise le peuple, non pas les monopoles, que les programmes sociaux soient élargis et protégés et que la privatisation cesse et la tendance renversée, que la sécurité de tous dans la retraite soit garantie et ainsi de suite, nous y arriverons. Mais surtout, à l’échelle du Québec continuons de progresser dans la résolution du problème politique central qui concerne le droit du peuple de décider, pour ne pas être dépourvu du pouvoir. Les protestations doivent continuer pour s’assurer que le gouvernement Couillard ne puisse pas faire comme bon lui semble. Nous sommes le peuple. La démocratie est en notre nom, alors arrangeons-nous pour qu’elle soit sous notre contrôle!

Bravo à tout le monde pour les belles batailles en 2014, les belles initiatives, les succès à nous maintenir mobilisés et à garder notre parole intacte. Travaillons tous à débarquer Harper et assurons-nous qu’il n’y ait pas de gouvernement majoritaire à Ottawa et que notre travail va mener à une percée pour le renouveau démocratique et la paix dans le monde.

Organisons-nous pour priver le gouvernement Couillard de son pouvoir de détruire tout ce dont nous avons besoin pour bâtir un Québec qui défend les droits de tous.

Dotons-nous du pouvoir souverain de décider de toutes les affaires de la société en bâtissant les organisations et la presse dont les travailleurs ont besoin pour que le peuple devienne une force politique effective dans la société.

Pour un Québec moderne qui reconnaît les droits de tous !



RECEVOIR PAR COURRIEL
Pour recevoir gratuitement Chantier
poltiique par courrier électronique, écrivez à abonnement@pmlq.qc.ca



Ce site est géré par le Parti marxiste-léniniste du Québec
Pour tout problème avec ce site: webmaster@pmlq.qc.ca