Chantier Politique

23 mai 2016

Numéro 11

Journée nationale des Patriotes

Vive le projet des patriotes d'aujourd'hui! Oui à l'édification nationale! Non à l'édification d'empire!

PDF

Aujourd'hui, 23 mai, Journée nationale des Patriotes, des marches, expositions historiques, conférences et spectacles ont lieu pour marquer la rébellion de 1837-1838 et honorer la mémoire des patriotes qui ont donné leur vie ou ont été forcés à l'exil dans la lutte pour mettre fin au pouvoir colonial britannique en établissant une République du Québec.

Le projet de république des patriotes a été écrasé dans le sang et c'est sur la base de cette répression qu'a été établi au fil des années le gouvernement responsable en tant que gouvernement d'accommodation entre les intérêts de l'empire britannique et des classes dominantes de la colonie, et en tant que gouvernement de marginalisation et de répression du peuple. Ce gouvernement aujourd'hui est devenu un gouvernement servant la destruction nationale et l'édification d'empire engagé activement dans les guerres d'agression et de changement de régime des impérialistes américains pour la domination mondiale. Le projet des patriotes vit aujourd'hui dans le projet d'édification nationale des travailleurs et du peuple pour résoudre la crise des institutions démocratiques servant l'édification d'empire.

En cette occasion, le PMLQ appelle le peuple, en particulier les jeunes, à se pencher sur le contenu de la lutte des patriotes et les besoins qu'ils ont voulu servir, et sur les besoins d'une démocratie faite pour le 21e siècle qui reconnaît et garantit les droits de tous. C'est d'autant plus nécessaire alors que l'État anglo-canadien, par le biais du gouvernement Trudeau, se prépare à célébrer le 150e anniversaire de la Confédération canadienne en célébrant ce qu'il appelle les « valeurs communes » des Canadiens. Cela est fait entre autres pour masquer la réalité de l'histoire de répression et d'exploitation de l'État canadien et bloquer les changements nécessaires pour renouveler la constitution et la démocratie.

Dans ce contexte du 150e, l'année qui vient sera une année intense en ce qui a trait à l'interprétation de l'histoire - celle des élites dominantes ou celle de la classe ouvrière qui ouvrira la voix au progrès. Le PMLQ a récemment publié un recueil Les principes en cause dans l'exercice de la souveraineté du Québec comme contribution à cette discussion essentielle.

La Rébellion de 1837-1838 est un événement important dans l'histoire du Québec et du Canada. Il faut en saisir la signification pour comprendre la situation aujourd'hui et ne pas se laisser détourner par l'illusion que les institutions dites démocratiques sont la version finale et que le peuple est voué à être privé du pouvoir de décision, c'est-à-dire sa souveraineté. Au contraire, l'établissement d'un État moderne du Québec sur sa propre base demeure nécessaire pour résoudre la crise des institutions démocratiques en faveur du peuple, pour mettre fin à l'emprise des institutions issues de la répression du projet d'édification nationale des patriotes de 1837-1838.

Les institutions dites démocratiques étaient basées sur des arrangements que les oligarques britanniques ont jugés «raisonnables» pour renforcer la domination coloniale britannique établie après la défaite de la France sur les plaines d'Abraham en 1759 et après que le Québec soit passé de colonie française à colonie anglaise. Le pouvoir britannique a divisé le peuple sur une base ethno-culturelle et enchâssé cette division dans l'Acte d'Union de 1840. Depuis, la stratégie de diviser pour régner a servi, d'abord à l'État britannique et ensuite à l'État anglo-canadien, à imposer le diktat des élites dominantes au peuple du Québec et au peuple du Canada, ainsi qu'aux Premières Nations. Il a toujours été clair qu'après la Rébellion de 1837-1838, tous les patriotes qui refusaient de se réconcilier avec ces soi-disant accommodements raisonnables ont été soit pendus, soit exilés et que les institutions démocratiques actuelles du « gouvernement responsable », sorties de l'infâme Acte d'Union, ont toujours eu pour but d'écarter le peuple de tout arrangement de partage du pouvoir.

Aujourd'hui, pour réaliser la cause pour laquelles les patriotes ont combattu en 1837-1838, la classe ouvrière doit constituer la nation et investir le peuuple du pouvoir souverain. Le peuple doit devenir le décideur sur toutes les questions politiques, économiques, sociales et culturelles qui le concernent et qui concernent sa nation. C'est d'autant plus urgent à l'heure où les gouvernements du Québec et du Canada intensifient la braderie des ressources naturelles et humaines, et cherchent à établir de nouveaux arrangements pour faciliter l'annexion politique, économique et militaire du Canada et du Québec aux États-Unis des monopoles d'Amérique du Nord et restructurer l'État au service des monopoles les plus puissants comme partie de l'édification d'empire américain. Plus ils refusent de partager le pouvoir avec qui que ce soit, plus ils parlent d'« accommodements raisonnables ».

En conséquence de ce programme de destruction nationale, les élites dominantes ont plongé le Québec et le Canada dans une crise constitutionnelle et politique sans précédent. Leur refus d'ouvrir la voie au progrès de la société se voit dans les tentatives continuelles d'imposer la politique de divisions sur la base de la langue, de l'origine nationale, de la culture, des croyances, de la couleur de la peau et autres. Nous assistons au spectacle quotidien des factions politiques qui rivalisent pour savoir laquelle représentera le mieux les valeurs québécoises ou réduisent l'identité du peuple québécois à une affaire de langue ou divisent les gens sur une base ethnoculturelle pour pouvoir ensuite imposer les politiques néolibérales antinationales. Tout cela concourt à détruire le type d'arrangements nécessaires pour pour s'épanouir.

Encore une fois, honneur aux patriotes qui ont lutté et donné leur vie pour la cause du progrès de la société. Les patriotes d'aujourd'hui perpétuent leur mémoire en faisant avancer cette cause dans les conditions actuelles. La lutte des peuples du Québec, des Premières Nations et du Canada pour s'investir du pouvoir souverain est plus importante que jamais.

 Que la classe ouvrière devienne la nation et investisse le peuple du pouvoir souverain!
Annexion, Non! Souveraineté, Oui!
Oui à l'édification nationale! Non à l'édifiation d'empire!



Tous aux activités de la Journée nationale des Patriotes!

Partout au Québec des activités sont organisées pour célébrer la mémoire des patriotes et discuter ensemble du projet d'édification national du peuple du Québec!

Marche des Patriotes à Montréal
lundi 23 mai à 13 heures – Place du Canada

Voyez les activités de votre région:
Capitale nationale
Centre du Québec
Chaudière-Appalaches
Est-du-Québec
Estrie
Hautes-Rivières
Lanaudière
Laurentides
Mauricie
Montérégie
Montréal
Outaouais
Saguenay—Lac-Saint-Jean


Non à la foire commerciale des industries de guerre !


25 mai - 11 h 30 à 13 h 30

Le collectif Échec à la guerre tiendra une manifestation le 25 mai pour dénoncer la tenue de la foire commerciale proguerre CANSEC16 qui aura lieu à Ottawa, de pair avec d'autres manifestations à Ottawa le même jour.

Dénonçons CANSEC16 ! Luttons pour un gouvernement antiguerre !

Devant le Complexe Guy-Favreau, 200 boulevard René-Lévesque Ouest, Montréal

Haut de page


LES ARCHIVES DE CHANTIER POLITIQUE | ACCUEIL

Lisez Chantier politique
Website: www.pmlq.qc.ca   Email:  bureau@pmlq.qc.ca