Chantier Politique

26 avril 2019

Numéro 8

Actions les 22 et 27 avril à la défense de la Terre Mère

Humanisons l'environnement naturel et social!

Manifestation à Québec le 22 avril où 5 000 personnes, en majorité des jeunes, ont pris la rue pour réclamer des mesures concrètes des gouvernements pour protéger l'environnement naturel et social

Du 22 au 27 avril a lieu la Semaine de la Terre au Québec, au Canada et dans le monde  pour maintenir au premier plan l'urgence climatique. Il est urgent d'agir collectivement pour stopper la dégradation de l'environnement et bâtir une économie qui protège l'environnement naturel et garantit le bien-être des êtres humains. La jeunesse étudiante du Québec et de partout dans le monde a déjà donné le ton lors de la journée étudiante mondiale pour l'environnement du 15 mars dernier. Elle a exigé des changements pour se bâtir un avenir et faire avancer la société. Elle a déclaré « Nous sommes le changement » et c’est dans ce sens qu’elle participe à la semaine de la Terre, qui culmine avec une grande marche à Montréal le 27 avril.

Il est impossible de protéger l'environnement sans changer la direction de l’économie qui met à la disposition des grands intérêts privés supranationaux tout ce que la nature et le travail humain nous ont donné. Ces grands intérêts les dilapident dans leurs aventures les plus destructrices, y compris les guerres d'agression et d'occupation des États-Unis. Les actions de la semaine dénoncent les pratiques irresponsables des monopoles et des oligopoles comme la fracturation et la contamination des eaux et tant d'autres. À ce titre, l'industrie de guerre américaine est elle-même le plus grand pollueur. Les actions s’opposent aussi à la dépossession des peuples autochtones et appuient fermement leur droit souverain sur leurs terres et leur défense de la Terre Mère.

Au Québec, des luttes intenses se mènent contre la construction d’un pipeline gazier de 750 km nommé Gazoduq passant par l’Abitibi-Témiscamingue, la Haute-Mauricie, le Lac-Saint-Jean et le Saguenay, ainsi que par le fjord du Saguenay et le Saint-Laurent, un tracé qui traverse un territoire occupé par les Premières Nations. Des groupes sont aussi en action pour exiger que la décontamination des près de 500 sites miniers abandonnés au Québec soit faite rapidement. Le gouvernement ne doit pas permettre aux grandes sociétés minières d’agir en toute impunité.

Ces actions se tiennent pour exiger que les différents gouvernements assument leurs  responsabilités envers la défense de l'environnement et du bien-être des peuples.  Elles se tiennent  pour exiger que les gouvernements abandonnent leur ordre du jour néolibéral qui a une portée dévastatrice autant sur l'environnement naturel que social. Elles font ressortir la nécessité et l'urgence de créer des arrangements nouveaux, modernes qui prennent soin des êtres humains, des relations entre eux et avec la nature.

Les justes inquiétudes face à la destruction de l'environnement doivent prendre forme dans un mouvement pour placer le peuple au centre de toutes les prises de décisions concernant les affaires économiques, politiques et sociales.

Faisons un succès de la Marche du 27 avril pour défendre la Terre Mère!


Les jeunes encerclant l'Assemblée nationale lors de la manifestation du 22 avril 2019

(Photos: Jour de la Terre, La Planète s'invite au Parlement)



Grande manifestation de la semaine de la Terre
  

Trois lieux de départ :
Place des Festivals ; Parc Laurier ; Parc Lafontaine
  Les marches convergeront vers le Mont-Royal
Facebook

Haut de page


PDF

LES ARCHIVES DE CHANTIER POLITIQUE | ACCUEIL

Lisez Chantier politique
Website: www.pmlq.qc.ca   Courriel:  bureau@pmlq.qc.ca