Volume 2 Numéro 8 - 24 janvier 2014


Incendie tragique à l'Isle Verte

 

Nos plus sincères condoléances aux familles,
amis et à la communauté

Le Parti marxiste-léniniste du Québec transmet ses condoléances aux parents et amis des victimes de l'incendie tragique qui a ravagé la Résidence du Hâvre à l'Isle Verte près de Rivière-du-Loup, dans la nuit de mercredi à jeudi le 23 janvier. Nos condoléances aussi à la communauté de cette petite municipalité qui comprend environ 1400 habitants. Le froid extrême qui frappe le Québec en ce moment a rendu très difficile le travail pour éteindre l'incendie, tout comme il rend maintenant très difficile le travail de fouille des décombres. La Résidence du Hâvre est une résidence pour personnes très âgées, qui comprend 53 unités de logement et où plus de la moitié des résidents ont plus de 85 ans. Le PMLQ salue le travail courageux des pompiers et intervenants de première ligne qui sont venus de tous les coins du Québec pour apporter secours aux familles et à la communauté affectée. Nous insistons aussi sur la demande que soient examinées les conditions de sécurité de ce genre de résidence. Trop souvent dans ces résidences, elles ne sont pas à la hauteur de ce qui est requis et c'est le temps de s'assurer que leurs conditions soient les meilleures que la société soit en mesure de fournir.


Les chantiers de l'histoire

10 janvier 1901 : Sentence arbitrale de l'archevêque Bégin
Les associations des travailleurs du Québec
sont reconnues mais doivent se soumettre
à la doctrine pontificale

En 1881, l'industrie de la chaussure est la première des 40 principales industries au Québec. En 1901, les trente-cinq manufactures de la ville de Québec sont à elles seules la source de 36 % de la production totale de chaussures dans la province. Ces manufacturiers sont les plus gros employeurs de la ville. À cette époque, les ouvriers de la chaussure créent leurs premières unions de métiers pour défendre collectivement des conditions de travail et des salaires qu'ils jugent acceptables.


  

Secteur des tanneries et des manufactures de chaussure
dans le quartier Saint-Roch à Québec en 1900

L'Association des manufacturiers de chaussures de Québec (AMCQ) craint le pouvoir que peuvent exercer ces organisations et fait tout pour les liquider, entre autres en déclarant un lockout en octobre 1900. L'AMCQ dit ne vouloir employer que les ouvriers s'engageant officiellement à ne pas faire partie d'une association préoccupée pas les relations ouvriers-patrons et à n'intervenir dans aucun conflit. Sur les près de 4000 chômeurs, 1800 sont dans une organisation ouvrière. Ils ne cèdent pas à la pression et refusent de détruire leurs organisations.

L'Église est alors appelée pour faire office d'arbitre. C'est Louis-Nazaire Bégin, à cette époque archevêque, qui sera ensuite cardinal, qui est envoyé. À cette époque, l'Église et les financiers doivent lutter contre l'intérêt des ouvriers pour le socialisme. En 1891, le pape Léon XIII a émis l'encyclique Rerum Novarum, un argumentaire pour éloigner les ouvriers des perspectives d'un nouvel avenir sans exploitation que leur offrait le socialisme et, de ce fait, appelant les riches et les patrons à être raisonnables.[1]

L'archevêque Bégin s'en inspire et dit dans sa sentence que les travailleurs ont le droit naturel de se regrouper en syndicats à condition de « poursuivre de justes objectifs : ils devaient ainsi reconnaître qu'il existait une harmonie naturelle entre les intérêts de l'employeur et ceux des travailleurs, et rejeter la luttes des classes ».[2] La sentence de Mgr Bégin établit de plus les mécanismes d'arbitrage qu'on connaît maintenant :

« Les ouvriers formeront un comité [...] qui recevra les revendications ouvrières et les transmettra au comité de conciliation des patrons [...]. Si les comités ne peuvent en arriver à une entente, l'affaire ira en arbitrage.

« [...] Pendant tout le processus de conciliation et d'arbitrage, le patron ne pourra fermer ses portes, ni les ouvriers se mettre en grève. [...] Avec cette manière de procéder, les droits de chacun seront respectés et les relations entre patrons et ouvriers ne cesseront jamais d'être amicales. »[3]

La majorité des travailleurs de la chaussure reprendront le travail, mais l'industrie connaîtra d'autres grèves et lockout en 1902, 1913 et 1926.

L'intervention de l'Église en janvier 1901 illustrait la crainte des autorités de l'époque de la force que représentaient les ouvriers organisés. Le clergé ne fait plus partie de l'équation dans les relations de travail, mais les efforts pour accommoder les travailleurs et travailleuses du Québec à une définition intéressée de ce que devait être leurs organisations et leurs façons de lutter pour affirmer leurs demandes sont toujours présents.


Illustration de l'augmentation de la productivité que permet l'industrialisation

Notes

1. Selon l'Encyclique Rerum Novarum: « Il ne faut pas que la propriété privée soit épuisée par un excès de charges et d'impôts. Ce n'est pas des lois humaines, mais de la nature qu'émane le droit de propriété individuelle. L'autorité publique ne peut donc l'abolir. Elle peut seulement en tempérer l'usage et le concilier avec le bien commun. Elle agit donc contre la justice et l'humanité quand, sous le nom d'impôts, elle grève outre mesure les biens des particuliers. »

« Les socialistes, pour guérir ce mal, poussent à la haine jalouse des pauvres contre les riches. Ils prétendent que toute propriété de biens privés doit être supprimée, que les biens d'un chacun doivent être communs à tous, et que leur administration doit revenir aux municipalités ou à l'État. Moyennant ce transfert des propriétés et cette égale répartition entre les citoyens des richesses et de leurs avantages, ils se flattent de porter un remède efficace aux maux présents. » (Site officiel du Saint-Siège)

2. Travail et syndicalisme : origines, évolution et défis d'une action sociale, Les Presses de l'Université Laval

3. Les métiers du cuir, Les Presses de l'Université Laval

(Sources : Les métiers du cuir, Saint-Roch — une histoire populaire ; Travail et syndicalisme : origines, évolution et défis d'une action sociale ; Les congrégations religieuses, de la France au Québec 1880-1914 ; Site officiel du Saint-Siège ; Musée McCord)





Lisez Le chantier politique
Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca