Volume 2 Numéro 15 - 5 février 2014

Les partis émergents poursuivent leur travail commun pour mettre fin à leur marginalisation

Le 22 février prochain à Montréal se tiendra le 2e Colloque des partis émergents. Lors du premier colloque, le 2 novembre 2013, six des seize partis politiques du Québec sans représentant à l'Assemblée nationale, soient le Bloc Pot, l'Équipe autonomiste, le Parti des sans-parti, le Parti équitable du Québec, le Parti marxiste-léniniste du Québec et le Parti Unité nationale, ont échangé sur la nécessité de mettre fin à la discrimination dont font l'objet les «petits» partis. Forts de cette première expérience à discuter de leurs préoccupations communes, tous ont décidé d'organiser un 2e Colloque qui portera cette fois sur le processus électoral et la loi électorale.

Les représentants des partis émergents présenteront leurs propositions et opinions quant aux changements à apporter au processus électoral pour aider à mettre fin à la discrimination des partis émergents et des électeurs dans le processus électoral. Pierre Chénier, chef du PMLQ, souligne l'importance de cet événement auquel tous les partis émergents sont invités à participer:

« Le premier colloque a permis aux partis émergents de se connaître et de commencer à échanger des opinions sur la façon de briser la discrimination dont eux et les électeurs font l'objet dans le processus électoral et les médias. On a vu un grand intérêt à identifier ce sur quoi nous sommes capables de coopérer dans le plein respect de l'indépendance des partis. Avec le 2e colloque, on va aller un peu plus loin dans ce travail.

«On lit sur le site de l'Assemblée nationale que la loi électorale est le 'texte de loi régissant l'ensemble des actions requises pour favoriser la libre participation des électeurs au choix des représentants qui forment l'Assemblée nationale du Québec... De nombreuses dispositions de la Loi électorale en matière de financement des partis politiques et de dépenses électorales visent à ce que l'ensemble des acteurs soit soumis aux mêmes principes d'équité et de transparence.»

«Plusieurs partis sont d'avis que ce n'est pas le cas. Qu'en est-il en réalité? Et comment apporter des changements qui seront favorables à la démocratisation du processus électoral? Les échanges sur la loi électorale sont quelque chose de positif et nécessaire. Tous sont invités à venir échanger avec les partis émergents. Le renouvellement de la démocratie au Québec nous concerne tous.»

Deuxième Colloque
des partis émergents

 22 février 2014 - 14 h à 16 h
Salle du conseil du Cégep Maisonneuve,
3800 Rue Sherbrooke Est, Montréal, H1X 2A2
Entrée libre

Informations:: Christine Dandenault, du PMLQ, hôte du 2e Colloque des partis émergents
Courriel:bureau@pmlq.qc.ca / Cellulaire:514-991-4388





Pour la libération des cinq combattants antiterroristes
cubains emprisonnés aux États-Unis

Exposition et ligne de piquetage à Montréal

  

Cliquer sur l'image pour agrandir


Exposition d'aquarelles d'Antonio Guerrero le jeudi 6 février

Antonio Guerrero est un est cinq combattants antiterroristes cubains emprisonnés aux Etats-Unis. Il est incarcéré depuis plus 15 ans. L'exposition «Art et libération» présentera ses oeuvres et des invités prendront la parole, soit :
- Alain González González, consul général de Cuba à Montréal,
- Félix Vincent Ardea, étudiant en philosophie à l'UdeM,
- Lisa Courtemanche, comité de solidarité internationale (Conseil Central Montréal Métro-CSN),
- Claude Morin, professeur honoraire, UdeM, spécialiste en histoire cubaine, et
- Catinca Adriana Stan, chargée de cours, Faculté des sciences de  l'éducation, UdeM.

Le jeudi 6 février à 17 h,
Université de Montréal, 3200,
Jean-Brillant, salle B-3260.


Ligne de piquetage le jeudi 13 février

Cela fait plus de sept ans maintenant que la Table de concertation de solidarité Québec-Cuba et son comité Fabio Di Celmo pour les Cinq tiennent les lignes de piquetage devant les bureaux du consulat des États-Unis pour exiger la libération des Cinq héros cubains. La prochaine ligne de piquetage aura lieu le jeudi 13 février pour dire haut et fort: « 15 ans d'injustice, 15 ans de trop ! », « Obama, libère les Cinq ! », « Droit de visites pour les familles des Cinq cubains ! », « Justice pour les victimes de Carriles ! ».

De 17 h à 17 h 30, rendez-vous devant l'église St-James United, 463, rue Ste-Catherine Ouest (près de la rue Saint-Alexandre) et de 17 h 30 à 18 h, devant le consulat des États-Unis, coin Saint-Alexandre et René-Lévesque.





Lisez Le chantier politique
Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca