Volume 2 Numéro 33 - 7 mars 2014

8 mars, Journée internationale de la femme

Intensifions la lutte à la défense des droits des femmes et des droits de tous !
- Parti marxiste-léniniste du Québec, 8 mars 2014 -



Manifestation « Solidaires contre la précarité !
Brisons la cage de verre ! »

Le 8 mars 2014, 15 h 30
Carré Cabot (métro Atwater, coin Ste-Catherine)
Organisée par le comité 8 mars des Femmes de diverses origines

Le PMLQ salue les femmes du Québec, du Canada et du monde entier qui célèbrent aujourd'hui leurs luttes et leurs réalisations pour l'affirmation des droits des femmes. Les femmes des Premières Nations, les femmes du Venezuela, de Cuba, d'Haïti, toutes sont en action pour prendre leur place dans la société, à la tête des changements pour une société humaine et moderne, anti-guerre, où les relations entre les nations sont sur la base d'égal à égal, sans menace ni ingérence.

Aujourd'hui au Québec, le 8 mars a lieu cette année en plein début d'élection générale déclenchée par le gouvernement Marois. Il a lieu aussi alors qu'une importante discussion a pris place sur la question de l'égalité homme femme en lien avec le projet de loi 60.

En étant à la tête de la lutte contre l'offensive antisociale, les femmes savent que l'égalité dans la société passe par la garantie des droits économiques des femmes et de leur famille. Le droit à un moyen de subsistance, à un logement, à la santé, à l'éducation, aux ressources et conditions pour pouvoir prendre soin de la jeune génération et des aînés, etc., doivent être garantis, d'autant plus que ce sont sur les femmes, en majorité, que retombent ces responsabilités.

Les demandes des femmes pour un programme qui serve tous les membres de la société confrontent l'orientation de l'économie qui ne sert que les riches et les monopoles. C'est ce programme prosocial qui ouvre la voie pour un Québec moderne. La vieille façon de faire de la classe politique de considérer les femmes et tout le corps politique comme une masse à courtiser peut être renversée par le rôle actif des femmes et de leurs organisations pendant et après les élections à refuser d'être écartées de toute décision qui affecte leur vie et celle de leur famille.

Il y a beaucoup de pain sur la planche pour les femmes du Québec pour l'affirmation de leurs droits mais une chose est certaine et c'est que la société doit être organisée pour assurer la sécurité de ses membres à tous les niveaux et répondre aux besoins de leur famille, leurs enfants et leur communauté. Seule une société qui a cette direction peut défendre les droits des femmes et les droits de tous et ouvrir la voie au progrès de la société.

En avant! Vive la lutte des femmes du monde!
Vive le 8 mars, journée internationale de la femme!



L'enthousiasme du gouvernement Harper en cette Journée internationale de la femme

Le gouvernement Harper via Condition féminine Canada a avec enthousiasme annoncé que le thème du 8 mars cette année est : « De la création d'entreprises à la création d'emplois, les Canadiennes vont de l'avant ». Sur le site de Condition féminine Canada on peut lire : « Ce thème met en lumière l'importance de l'entrepreneuriat féminin pour notre économie; en effet, celui-ci est un moteur de croissance, de création d'emplois et d'innovation. Pendant la Semaine internationale de la femme [...], les Canadiennes et Canadiens pourront considérer et célébrer les contributions des entrepreneures, tout en réfléchissant aux obstacles que doivent surmonter celles qui lancent leur propre entreprise et travaillent à son expansion.»

Ainsi le gouvernement canadien a trouvé un sujet bidon pour le 8 mars cette année. Le problème n'est certes pas les femmes qui se lancent en entreprise et les difficultés rencontrées pour le faire. Le problème est l'enthousiasme du gouvernement à faire de la question des entrepreneures le thème du 8 mars, évacuant ainsi les milliers de femmes qui luttent en cette journée pour défendre leur droit à une existence remplie d'humanité.

Les femmes ont fait beaucoup d'avances au cours des dernières décennies pour ouvrir la voie au progrès par leur participation active dans toutes les sphères de la société et elles continuent à le faire. Elles luttent aujourd'hui pour un programme prosocial parce que Harper mène un programme antisocial. Et le super slogan bidon du gouvernement Harper ne réussira pas à masquer son programme antisocial et la lutte des femmes pour s'y opposer.


    
Sur le même sujet...
  

Le projet de loi 60 et la valeur égalité homme-femme

Comment être guidé par la valeur homme-femme aujourd'hui


NUMÉROS PRÉCÉDENTS

La plus belle entreprise de la société aujourd'hui est celle de se doter d'une économie et d'institutions publiques qui servent à répondre aux besoins des femmes, des enfants, des personnes âgées et des différents collectifs. Aujourd'hui, c'est la lutte pour un service postal public, contre la réforme régressive de l'assurance-emploi, pour que justice soit faite pour les femmes autochtones disparues, c'est la lutte pour moderniser le processus politique afin de pouvoir exercer un contrôle sur toutes les décisions qui affectent la vie et les conditions d'existence des femmes et des enfants.

N'en déplaise à Harper et cie, on peut déclarer avec confiance que le thème de Condition féminine Canada 2014 est rejeté avec mépris par les femmes d'un bout à l'autre au pays. Les milliers de femmes aujourd'hui d'un bout à l'autre du Canada et du Québec debout pour affirmer leurs droits pour le 8 mars en sont la réponse !


  
Journée internationale de la femme 2014

Une semaine d'activités dans toutes les régions du Québec
 








   
Articles récents...

  
Entente avec Alcoa:
Le problème reste entier

Entente-cadre entre le gouvernement du Québec et Produits forestiers Résolu

Nécessité de de doter le Québec d'une loi moderne sur l'exploitation des ressources










Lisez Le chantier politique
Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca


Christian Legeais, agent officiel du Parti marxiste-léniniste du Québec