Volume 2 Numéro 58 - 8 avril 2014



L'élection générale du 7 avril 2014

Les résultats finaux

Le Parti libéral du Québec (PLQ) formera un gouvernement majoritaire. Il a gagné l'élection avec 70 sièges et 41,50 % du suffrage exprimé, tandis que le Parti québécois (PQ) a payé pour son arrogance et sa bêtise à déclencher cette élection en ne récoltant que 30 sièges et 25,38 % du suffrage exprimé. La Coalition avenir Québec (CAQ) a remporté 22 sièges et 23,05 % du suffrage et Québec solidaire trois sièges et 7,64 % du suffrage.

Le taux de participation a été élevé, 71,43 % des 6 012 440 électeurs admissibles. Il y a eu 4 232 145 bulletins de votes qui ont été acceptés et 62, 864 rejetés.

C'est maintenant aux travailleurs, aux jeunes
et étudiants et aux aînés du Québec
de montrer de quoi ils sont faits

« De l'avis du Parti marxiste-léniniste du Québec, l'élection qui s'est terminée hier le 7 avril et la campagne qui dure depuis un mois ont démontré combien il est crucial que la classe ouvrière agisse comme une force politique organisée sur la base de sa politique indépendante. Sa désorganisation en tant que force politique et la désinformation totale qui a été faite ont donné comme résultat un gouvernement libéral majoritaire », a dit Pierre Chénier, chef du PMLQ, à l'annonce des résultats de l'élection.

« L'élection montre le besoin de renouveler le système électoral afin que les enjeux soient sous le contrôle des travailleurs et du peuple, pas des partis qui se disputent le pouvoir et les médias monopolisés qui ensemble font leur possible pour désinformer le peuple, ajoute-t-il. La sélection des candidats doit être faite par le peuple lui-même. Les représentants élus par lui devront eux-mêmes choisir le gouvernement, lequel doit être redevable à l'Assemblée nationale et destitué s'il n'agit pas selon sa volonté. En plus, l'autorité électorale doit financer le processus et non les partis. Sans ce type de renouveau démocratique, nous continuerons de subir des résultats hors de contrôle, comme ceux d'hier soir. Une élection est censée traduire la volonté populaire en volonté légale. Ça ne peut pas se faire si ce n'est pas le peuple qui contrôle l'ordre du jour lui-même. »

Au nom du PMLQ, Pierre Chénier a félicité les candidats et candidates du Parti et tous les candidats et candidates qui ont mis de l'avant une vision de société dans cette élection. Il a condamné le rôle joué par les médias dans la désinformation de l'opinion publique.

« Philippe Couillard et les médias monopolisés disent que le Parti libéral a un mandat populaire et il n'y a pas pire fraude », dit-il.

« C'est un fait que l'élection d'un gouvernement libéral majoritaire ne donnera pas pour autant de légitimité au programme néolibéral qu'il s'apprête à appliquer à fond de train, ajoute Christine Dandenault, directrice du PMLQ. Le système de gouvernement de parti est devenu un système de partis de cartel qui opère dans le sens de marginaliser le peuple et cela demeurera le problème principal pour le peuple au cours des quatre ou cinq prochaines années. »

Lors d'une rencontre des candidats du PMLQ à Montréal le soir de l'élection, la nécessité de s'organiser pour le renouveau démocratique, avec des Commissions sur l'avenir du Québec, a été soulignée. Selon les candidats, cela devient de plus en plus urgent.

« Il faut en plus engager le peuple directement dans l'édification nationale, afin de donner une nouvelle direction à l'économie et placer les intérêts du peuple au premier plan, pas les intérêts des monopoles et leurs efforts pour concurrencer sur les marchés mondiaux, dit Pierre. Dans les conditions où les libéraux vont maintenant aller de l'avant avec leur Plan Nord et tous leurs projets de privatisation de la santé et de l'éducation, le vol des fonds de pension et de l'argent qui devrait être alloué aux programmes sociaux, à la culture et aux infrastructures dont le peuple a besoin, la classe ouvrière doit prendre les devants et diriger le peuple dans l'apport de solutions aux graves problèmes auxquels la société est confrontée. »

« Notre avenir est dans la défense des intérêts de tous ! En avant ! Ensemble, bâtissons les Commissions sur l'avenir du Québec ! »




Lisez Le chantier politique
Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca


Christian Legeais, agent officiel du Parti marxiste-léniniste du Québec