Volume 2 Numéro 128 - 17 octobre 2014

 

Non au projet de loi 10! Vive la résistance!
Tous ensemble à la défense des droits de tous!

Manifestation contre l'austérité et le démantèlement du réseau public de santé et de services sociaux

Montréal
Vendredi le 17 octobre - 12 h 15
Devant les bureaux montréalais de Philippe Couillard
2001 avenue McGill College
Organisée par la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN). Information : 514-605-0757

La Fédération de la santé et des services sociaux-CSN tient un conseil fédéral extraordinaire à Montréal vendredi le 17 octobre. La FSSS-CSN appelle également la population à venir rejoindre les délégués dans une manifestation à midi devant les bureaux montréalais du premier ministre Philippe Couillard. Dans son appel, la fédération dit que les délégués vont manifester pour « dénoncer les politiques d'austérité, les compressions budgétaires imposées aux services publics ainsi que la réforme Barrette (projet de loi 10) qui entraînerait des conséquences désastreuses à plusieurs égards sur le réseau public de santé et de services sociaux ». 

Le conseil fédéral extraordinaire qui réunit les 350 syndicats du réseau de la santé a un seul point à l'ordre du jour, soit l'adoption « d'un plan d'action musclé, pour résister à l'imposition du projet de loi 10 et aux mesures d'austérité qui menacent l'accessibilité et la qualité des services à la population ».

Le projet de loi 10 est non seulement une attaque majeure contre les services de santé, mais aussi une attaque frontale contre les organisations des travailleurs aux fins de les paralyser et les démanteler. Le ministre de la Santé Gaétan Barrette disait le mercredi 15 octobre qu'il y a quatre autres lois et mesures à venir pour implanter sa réforme, dont une sur le financement suivant la règle « l'argent suit le patient » et trois autres dont il a refusé de donner plus de détails. Rappelons que les chantres des monopoles ont répété à maintes reprises que le fort taux de syndicalisation au Québec était un obstacle au « progrès ». Trente-sept pour cent des travailleurs au Québec sont syndiqués. Cela comprend les travailleurs de l'État, de la métallurgie, des pâtes et papiers, des mines, des transports, du commerce, etc. Presque 100% des travailleurs du secteur public sont syndiqués, alors que dans le secteur privé le taux se situe entre 15 % et 17 %, ce qui donne une idée de l'ampleur de l'attaque.

Le PMLQ réitère son opposition catégorique au projet de loi 10 et à l'offensive qui vise la destruction des syndicats et de tous les arrangements civils pour laisser le contrôle de l'État à des intérêts monopolistes privés de la dite industrie de la santé. Cela place la société devant un péril existentiel puisque sans un contrôle civil organisé, même les épidémies vont se répandre sans aucun frein.

Tous ensemble contre le projet de loi 10 ! Même si le gouvernement a une majorité et qu'il s'en sert pour faire comme bon lui semble, il ne faut pas laisser passer ce qui est inacceptable. Sinon, l'objectif du gouvernement de détruire toute cohérence citoyenne et détruire la capacité d'agir des citoyens sera réalisé. Vive la résistance ! Tous ensemble à la défense des droits de tous !




Lisez Le chantier politique
Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca