Volume 2 Numéro 129 - 20 octobre 2014


Opposition aux politiques d'austérité du gouvernement Couillard


Le Conseil fédéral de la FSSS adopte un plan d'action
pour contrer le démantèlement du réseau de la santé
et des services sociaux

Réunis en Conseil fédéral extraordinaire à Montréal le 17 octobre, les près de 400 délégués de la Fédération de la santé et des services sociaux-CSN (FSSS) ont adopté à l'unanimité un plan d'action pour contrer le démantèlement du réseau de la santé et des services sociaux et des services de garde. Le Conseil a également résolu à l'unanimité que la FSSS va faire de ce plan d'action sa priorité dans la période à venir.

      Affiche du plan d'action de la FSSS

Un objectif immédiat du plan d'action est de forcer le gouvernement Couillard à reculer sur la question de la loi 10, la Loi modifiant l'organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l'abolition des agences régionales. Le Conseil fédéral a rappelé à ce sujet la position de la Fédération adoptée en Conseil fédéral extraordinaire le 30 septembre dernier à l'effet de rejeter le projet de loi 10.

La Fédération rejette le projet de loi 10 parce que, contrairement à ce que prétend le ministre, il n'offre pas de « solution concrète pour l'amélioration et l'accessibilité des services de santé et sociaux à la population, le financement, la gestion et la gouvernance» et donne « un pouvoir accru au politique sur l'ensemble de la gestion du réseau ». La FSSS déplore l'absence de consultation notamment auprès des organismes du réseau et dénonce les effets néfastes qu'aura le projet de loi sur les conditions de vie et de travail des travailleuses du réseau et sur les services offerts à la population.

Le Conseil a décidé d'entreprendre une tournée de mobilisation d'urgence de tous les syndicats de la Fédération, sur le mode du un à un, des discussions individuelles avec tous les membres sur les enjeux de cette bataille. Le président de la Fédération, Jeff Begley, a dit sous les applaudissements des délégués que « chaque travailleur qui fournit avec passion les services à la population doit devenir un porte-parole de l'opposition au démantèlement de la santé et des services sociaux».

Les délégués ont également décidé de mesures pour élargir les alliances avec ceux qui s'opposent au démantèlement du réseau de la santé et des services sociaux et pour mobiliser la population à la défense de ses intérêts. Pour ce dernier volet, il s'agira d'entreprendre le porte-à-porte pour expliquer l'impact du programme d'austérité et contrer le barrage médiatique à l'effet que le Québec vivrait « au-dessus de ses moyens » et que les attaques contre les services publics et les programmes sociaux sont nécessaires.

Selon la résolution, la campagne s'inscrit aussi dans l'opposition à tout le programme d'austérité libérale du gouvernement Couillard, considéré par la Fédération comme une destruction des acquis sociaux que le peuple québécois s'est donnés ces 50 dernières années et comme illégitime puisque jamais présenté par le Parti libéral pendant les dernières élections et jamais débattu parmi la population.

La FSSS met en garde ses membres contre la tentation du gouvernement Couillard d'imposer une loi spéciale pour conclure rapidement les négociations qui s'amorcent bientôt pour le renouvellement des conventions collectives dans le secteur pubilc. En effet, le projet de loi 10 prévoit entre autres que les fusions des établissements de santé dans des méga-institutions régionales n'entreront en vigueur qu'une fois les nouvelles conventions collectives adoptées à l'échelle nationale. Or, les négociations des travailleurs du secteur public et parapublic ne vont pas commencer avant 2015 et l'expérience montre qu'elles peuvent durer quelques années. En amorçant tout de suite cette campagne auprès de la population sur la nécessité de résister au démantèlement des services, dit le plan d'action de la FSSS, on réduira l'espace pour passer une loi spéciale et décréter les conditions de travail sous prétexte que les négociations bloquent la réforme de la santé.

La FSSS a annoncé la tenue de deux manifestations nationales, une le 9 novembre à Montréal à la défense de la politique familiale et la seconde le 29 novembre, à Québec et à Montréal, contre l'austérité sous le thème « À force de couper, on détruit ».




Manifestation devant les bureaux
de Philippe Couillard à Montréal

Les délégués du Conseil fédéral de la (FSSS), réunis à Montréal pour un conseil fédéral extraordinaire, ont tenu une manifestation très vigoureuse sur l'heure du dîner devant les bureaux du premier ministre Couillard contre le projet de loi 10 et le démantèlement des services. À l'avant de la manifestation, les délégués portaient chacun une lettre formant les mots « À force de couper, on détruit ». Les délégués portaient des pancartes qui disaient « Nous sommes incontournables», « Couillard, Barette, Bolduc, vous nous trouverez sur votre chemin ». Les délégués scandaient entre autres: « Vos politiques d'austérité, c'est un gage de pauvreté », « Plus de cadres, moins de services et tous les pouvoirs au ministre », « Nous sommes prèts et solidaires ».

« Le gouvernement libéral profite de sa majorité parlementaire pour imposer un projet antisocial sans aucun dialogue pour saccager ce qu'on a construit ces 50 dernières années », a dit la présidente du Conseil central du Montréal métropolitain, Dominique Daigneault. « Vous allez nous trouver sur votre chemin, a-t-elle ajouté. Je n'ai pas envie que dans 10 ou 20 ans les enfants de mes enfants vivent dans une société du chacun pour soi où les services publics et les programmes sociaux auront été démantelés. Nous allons lutter ferme. Je veux qu'on dise qu'on s'est tenu collectivement debout jusqu'au bout », a-t-elle ajouté sous les applaudissements nourris.

Le président de la Fédération Jeff Begley a dit, lui aussi sous de forts applaudissements :



Le projet de loi 10 dans la santé
Le «changement de culture» doit commencer avec
une garantie des droits des citoyens


Non au projet de loi 10! Vive la résistance!
Tous ensemble à la défense des droits de tous!


Le gouvernement Couillard doit retirer son projet de loi 3
50 000 manifestants à Montréal crient d'une
seule voix: Non aux voleurs!


« Notre message c'est qu'avec notre monde d'abord et avec la population par la suite au cours des prochaines semaines, nous allons faire un vrai débat sur nos besoins et pas un faux débat pour dire qui on veut couper. Un vrai débat sur ce qu'on va offrir à tout le monde comme société, et après on verra comment on s'organise pour avoir un budget pour le faire. »

Jean Lacharité, le 2e vice-président de la CSN, a promis l'engagement complet de la CSN dans la bataille : « Monsieur Couillard, la plus grande tromperie de votre gouvernement c'est de n'avoir jamais mentionné ces éléments-là pendant la campagne électorale comme faisant partie de votre programme. Vous n'avez pas été élu pour cela... Les travailleurs auront l'appui indéfectible de la CSN derrière la lutte qu'on va mener ensemble tous et toutes sur le terrain contre cette entreprise de démolition du gouvernement libéral. On va lui opposer notre lutte sur le terrain, dans la rue. »

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte près de 130 000 membres dans les secteurs public et privé du réseau de la santé et des services sociaux.

 



Lisez Le chantier politique
Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca