Volume 2 Numéro 131 - 22 octobre 2014


L'attentat à Ottawa

Depuis 2001, le terrorisme est non seulement une tragédie pour les peuples mais aussi un problème à résoudre. Depuis 2001, les peuples du monde n'ont eu aucun répit ni repos. Les guerres et le terrorisme se sont multipliés pour créer un climat de terreur perpétuel au pays et à l'échelle internationale. Les normes civilisées entre nations sont jetées dans la boue pour faire place à l'usage de la force brutale dans tous les conflits. L'anarchie dans les relations internationales fait office d'autorité.

Ce sont les peuples du monde qui sont victimes de nos gouvernements qui mènent nos soldats dans des guerres sales, injustes ou dans des complots pour des changements de régime et qui appuient la domination de l'impérialisme américain. Ce sont ces mêmes peuples du monde qui assistent impuissants à la destruction de tribunes comme l'ONU par ces mêmes fauteurs de guerre et de chaos.

Les attentats d'aujourd'hui à Ottawa doivent être dénoncés tout comme les politiques de Harper et ses semblables. Leur guerre au terrorisme est un échec pour la simple et bonne raison que la terreur sous toutes ses formes, en particulier la terreur d'État, est l'arme qu'ils utilisent pour faire avancer leur plan macabre.

Harper fera bientôt une conférence de presse. Tout le monde sait ce qu'il va dire. Mais peu importe le niveau d'hystérie qu'ils vont vouloir créer au pays, peu importe comment ils vont vouloir désorienter politiquement et aussi psychologiquement le peuple, nous devons rester calmes et ne pas succomber à leur hystérie. Le peuple québécois dans son ensemble, la classe ouvrière, la jeunesse doivent discuter calmement de la situation. Comment en sommes-nous arrivés là? Et comment en sortir? Les gens sont fatigués de ne trouver aucune issue. Le même climat de terreur revient constamment comme un cauchemar. Il appartient au peuple de défendre de nouvelles définitions du droit international qui vont mettre au banc des accusés ceux qui organisent des tragédies terroristes de par le monde et qui commettent des crimes contre la paix.

Les soldats de l'armée canadienne qui ont été victimes des attentats sont les fils et filles de la classe ouvrière. Harper et sa clique n'ont aucun droit de les envoyer dans des guerres sales et indignes. Dans les prochains jours, on verra l'ensemble des forces politiques à Ottawa se ranger derrière Harper. La politique d'une nation une seule reprendra tout l'espace. Mulcair et Trudeau qui avaient pris «une position prudente» face aux événements de Saint-Jean-sur-Richelieu et voté contre le déploiement en Irak seront pressés de se ranger en faveur de mesures arbitraires.

Discutons avec nos compagnons de travail, avec nos voisins, parmi les jeunes et les étudiants, de la nécessité d'un gouvernement antiguerre au Canada. Discutons ensemble du besoin d'établir des relations internationales basées sur le respect, la dignité, la souveraineté des peuples et leur droit de vivre en paix. Bloquons Harper et les fauteurs de guerre. C'est la seule façon d'assurer la sécurité des Canadiens.


Non au déploiement américain et canadien en Irak!
Non au bombardement de l'Irak et de la Syrie!


Montréal
Manifestation dimanche le 26 octobre - 13 h
Départ: Square Dorchester
Organisée par Échec à la Guerre et l'Alliance canadienne pour la paix



Lisez Le chantier politique
Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca