Volume 3 Numéro 8  - 26 février 2015

Les femmes se préparent pour le 8 mars

Des activités dans toutes les régions du Québec pour célébrer la Journée internationale de la femme 2015


Cette année, l'opposition à l'austérité antisociale du gouvernement de Philippe Couillard sera de toutes les actions, manifestations, conférences et assemblées publiques que les femmes et leurs organisations tiendront le 8 mars. Elles célébreront leurs luttes et leurs réalisations pour l'affirmation de leurs droits côte à côte avec les femmes du Canada et du monde entier.

Le 8 mars 2015 sera aussi marqué par le lancement de la Marche mondiale des femmes au Québec. Ce sera la 4e action internationale de la Marche mondiale des femmes et des activités sont prévues du 8 mars au 17 octobre 2015 (Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté), le tout clôturé par un grand rassemblement à Trois-Rivières.

Et cette année, cela fait des semaines qu'elles se préparent et manifestent, l'offensive sans précédent contre les droits de tous et les droits des femmes ne donnant aucun répit. Du 22 au 27 février, elles sont au rendez-vous de la semaine de perturbation : ripostons à l'austérité ! La semaine prochaine jusqu'au dimanche 8 mars, elles mettent à l'ordre du jour leurs demandes contre cet agenda antisocial brutal que poursuit le gouvernement Couillard dans tous les secteurs et aspects de la vie. C'est aussi contre l'offensive du gouvernement proguerre de Stephen Harper qui avec son projet de loi C-51 veut taire toute opposition, résistance et dissidence au nom de la sécurité et de la lutte au terrorisme. Les femmes aspirent à un monde de paix, de sécurité réelle et de justice qui sied à tous les êtres humains et elles le feront entendre.

Le Québec n'est pas pauvre. Nous avons les richesses. Nous avons les ressources. Elles doivent être organisées pour servir l'intérêt public, pour nos familles, nos enfants, nos aînés, nos travailleurs et travailleuses qui créent cette richesse. Le problème demeure entier que nous n'avons aucun contrôle sur les décisions qui nous affectent. Les femmes de tous les milieux prennent leurs responsabilités pour défendre ce Québec moderne qui défend les droits de tous. Le gouvernement a la responsabilité et le devoir de le faire.

En avant dans la lutte pour les droits de toutes et tous, que ce soit au Québec, au Canada ou à travers le monde !

« Femmes en marche pour l'égalité, solidaires contre l'austérité ! »


Le Collectif 8 mars, Huguette Latulippe/Promotion inc.  Illustration : Virginie Egger

Pour souligner la Journée internationale des femmes 2015 au Québec, le thème retenu par le Collectif du 8 mars est : « Femmes en marche pour l'égalité, solidaires contre l'austérité ! » « Chaque fois que l'égalité entre les femmes et les hommes est menacée, c'est la force du nombre et la solidarité qui permettent aux femmes de faire des gains et de maintenir leurs acquis », affirme le Collectif dans son communiqué.

Le Collectif a produit une affiche pour la Journée qu'il explique ainsi : « Les ciseaux représentent les coupes du gouvernement du Québec, tant dans les services publics que dans les programmes sociaux. Or, les femmes sont majoritairement les travailleuses et les usagères de ces services et programmes. C'est pourquoi les mesures d'austérité les touchent directement à plus d'un titre.

« Par le 'bâton de parole'[1], les femmes s'opposent à l'action gouvernementale qui saccage tous les gains obtenus par leurs luttes.

« Ce bâton de parole est renforcé par les valeurs de la Marche mondiale des femmes (MMF) : égalité, solidarité, liberté, justice et paix. En cette année d'action de la MMF, les femmes sont en marche, s'imposent et résistent ! »

__________

1. Issu d'une tradition autochtone, le bâton de parole régule la prise de parole dans un groupe. La personne qui prend le bâton demande l'écoute, l'attention et le respect de toutes et tous. Lorsque la personne a terminé, elle passe le bâton à une autre personne pour poursuivre l'échange




Lisez Le chantier politique
Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca