Volume 3 Numéro 64  - 30 octobre 2015

Jour du Souvenir 2015

Réaffirmons notre demande pour
un gouvernement antiguerre !

Le jour du Souvenir est l'occasion de rendre hommage aux victimes de la guerre, à tous celles et ceux qui ont combattu pour la paix véritable ainsi qu'aux milliers de réfugiés victimes de la politique de guerre dans laquelle le Canada joue un rôle d'avant-plan. Il est l'occasion de réitérer notre aspiration à  un gouvernement antiguerre qui défend les principes de relations d'égal à égal entre peuples et nations, grands ou petits, sans ingérence dans leurs affaires internes. Il est l'occasion de réaffirmer notre rejet de l'usage de la force pour régler les conflits entre les peuples. Il est toujours à l'ordre du jour aussi d'exiger le retrait du Canada de l'OTAN et de NORAD, ces organisations agressives et guerrières au service des ambitions des États-Unis contre les peuples du monde.

Ces aspirations et demandes doivent être de nouveau mises de l'avant en ce jour du Souvenir 2015 maintenant que le gouvernement proguerre de Stephen Harper est défait et que le gouvernement libéral de Justin Trudeau vient d'être assermenté. Le 20 octobre, au lendemain de l'élection, les médias ont rapporté que Justin Trudeau a communiqué avec le président Obama pour lui annoncer que le Canada cessera les frappes aériennes contre l'État islamique en Irak et en Syrie, tout en réaffirmant l'engagement du Canada à jouer un rôle actif au sein de l'alliance dirigée par les États-Unis : « Je lui ai dit que nous allions maintenir notre implication de manière responsable [au sein de la coalition]. Il comprend cependant l'engagement que j'ai fait de mettre un terme à la mission de combat.» Le nouveau premier ministre a ensuite parlé d'aide humanitaire tout en réaffirmant que le Canada continuera d'être un membre de premier plan de l'alliance dirigée par les États-Unis.

Alors quelle sera la différence entre le gouvernement proguerre défait de Stephen Harper et le gouvernement libéral des « voies ensoleillées » ? Un gouvernement qui trouvera les justifications pour présenter l'aide humanitaire sous une allure progressiste et toujours sous la gouverne des États-Unis ? Un gouvernement qui formera et entraînera les militaires et paramilitaires au service des plans de domination des grandes puissances contre la souveraineté des peuples en Irak, Iran, Afrique du Nord et en Asie ?

La réalité d'un gouvernement canadien au service des visées étatsuniennes est un fait qui ne pourra être caché ou évacué éternellement. Les questions de la guerre et de la paix demeurent des problèmes posés et à résoudre, tout comme le besoin du renouveau du processus pour que le peuple soit au coeur des prises de décisions qui affectent sa vie, dont le besoin d'un gouvernement antiguerre pour une paix véritable.

En ce jour du Souvenir 2015, réaffirmons notre demande pour un gouvernement antiguerre !

Déclaration publiée le 31 octobre en lien
avec le Jour du Souvenir 2015

À l'initiative du Collectif Échec à la guerre, la déclaration suivante a été publiée dans le journal Le Devoir du 31 octobre 2015. Elle a été signée par 57 organisations, dont le Parti marxiste-léniniste du Québec, et 168 personnes, lesquelles ont contribué à défrayer les coûts de sa publication.

« Parce que nous dénonçons l'engagement empressé du Canada à participer aux guerres de domination de l'empire étasunien en Afghanistan, en Libye et maintenant en Irak et en Syrie

« Parce que nous nous indignons face aux conséquences effroyables de ces guerres pour des millions de personnes civiles (mortes, blessées, violées, traumatisées, déplacées, réfugiées, etc.)

« Parce que nous voulons être solidaires des millions de réfugié.e.s fuyant ces guerres, dont une partie seulement afflue en Europe entraînant des réactions qui font voler en éclats les prétentions humanitaires des pays occidentaux, en particulier celles des États-Unis et du Canada

« Parce que les commémorations officielles du Jour du Souvenir ignorent toutes ces victimes civiles — beaucoup plus nombreuses que les victimes militaires — et servent à glorifier les guerres et à en promouvoir les faux prétextes

« Nous porterons le coquelicot blanc jusqu'au 11 novembre prochain en solidarité avec les millions de réfugié.e.s de guerre et nous vous invitons à le porter aussi pour dire NON à la guerre et aux politiques militaristes du Canada.»

Pour la liste des signataires, cliquer ici.



Lisez Le chantier politique
Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca