Volume 3 Numéro 66  - 17 novembre 2015


Déclaration du PMLQ sur la violence à Paris


Le Parti marxiste-léniniste du Québec condamne avec force les crimes violents atroces qui ont été commis contre la population de Paris le 13 novembre. Le PMLQ appelle les travailleurs et le peuple du Québec à faire preuve de calme et à prendre des positions qui servent la cause des peuples qui cherchent des règlements politiques pacifiques aux problèmes du monde d’aujourd’hui.

La première chose est de s’opposer à ce que le crime commis à Paris serve d’occasion pour prendre des mesures qui font de la France et des peuples du monde des cibles de contre-violence. Toute mesure prise qui va priver encore plus les peuples de leurs droits au nom de la sécurité et transformer des sections de la population en cible d’attaques est inacceptable. Ce sont les peuples qui sont les victimes de l’instigation aux actes de terrorisme et du terrorisme d’État et le peuple du Québec de par son histoire ne le sait que trop bien.

Ce crime nous montre aussi la nécessité d’intensifier notre travail pour instaurer un gouvernement antiguerre qui retire le Canada des guerres d’agression et d’occupation des États-Unis et des pactes agressifs de l’OTAN et de NORAD et travaille à mettre fin à l’usage de la force dans le règlement des conflits entre les nations. La situation internationale est marquée par l'anarchie et le chaos qui font office d'autorité dans toutes les sphères de la vie humaine et ne laissent aucun répit aux peuples du monde. Les solutions politiques pour résoudre les différends d’une façon qui bénéficie aux peuples sont écartées et c’est la violence qui est imposée pour empêcher les peuples de prendre l’initiative.

À ce sujet, le PMLQ se doit de condamner les propos irresponsables du premier ministre du Québec Philippe Couillard en réponse au crime commis à Paris. Il a dit:  « Le monde démocratique est en guerre. [...] Je m'attends de notre pays, le Canada, qu'on joue un rôle tel que demandé par nos partenaires de la coalition internationale. » La guerre du «monde démocratique» dont parle le premier ministre est la guerre de la course des États-Unis à la domination mondiale par le feu et le sang à laquelle il veut annexer le Québec et c’est celle-là qui frappe les peuples de l’anarchie et de la violence dont la population de Paris vient d’être une fois de plus la victime. Non à la propagande de guerre!

Nous sommes maintenant bombardés à chaque seconde par les médias monopolisés par une hystérie raciste et guerrière, par la désinformation la plus sinistre, par un débat pour ou contre l’accueil des réfugiés avec une direction qui blâme le peuple comme s'il était lui-même le xénophobe et le non tolérant. On présente aussi le gouvernement canadien comme celui qui tiendra sa promesse de ne pas bombarder alors que ses avions ont bombardé la Syrie aux côtés de la France et que le gouvernement veut devenir le grand spécialiste des armes d’espionnage, de sécurité et d’entrainement militaire, qu’il appelle « aide » mais servent les mêmes intérêts. Cela ne doit pas passer.

Le PMLQ appelle tous ses membres et supporters à garder le calme et à examiner sérieusement la situation avec leurs pairs. Il faut y réfléchir à partir de nos aspirations à la défense des droits de tous, à la souveraineté des nations et à des règlements politiques aux problèmes qui se posent à l’humanité, et non pas à partir des considérations imposées par les puissances guerrières et les médias monopolisés à leur service. Celles-ci, qui sont les premières responsables de la situation en Syrie et ailleurs au Moyen-Orient, cherchent à créer l'«unité» et la «solidarité» autour de leurs visées stratégiques. Elles font passer ces visées stratégiques pour de grands idéaux de liberté et de démocratie alors même qu'elles utilisent chaque événement pour réprimer et interdire toujours plus l'exercice de ces libertés. Cette voie mène l'humanité vers la catastrophe et la façon d'imposer un revirement est de s'affirmer dans la défense des droits de tous.



Lisez Le chantier politique
Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca