Volume 3 Numéro 70  - 1er décembre 2015

Manifestation à Montréal le 28 novembre

Non à la tarification, à la privatisation et à l'austérité!

Le samedi 28 novembre, environ 3000 personnes ont manifesté à Montréal contre l'austérité antisociale du gouvernement Couillard. Sous les slogans de « Saccage austère, réplique populaire ! » et de « Halte à la tarification ! Halte à la Privatisation ! Halte à l'austérité », elles ont défilé dans un quartier populaire de Villeray- Parc Extension, puis dans Ville Mont-Royal, et devant des édifices qui représentent des exemples de tarification et de privatisation de services publics comme ceux d'Hydro-Québec et de plusieurs cliniques médicales privées. La manifestation regroupait des organisations communautaires à la défense des plus vulnérables, dont plusieurs comités logements, des centres de défense des femmes, des associations de Centres de la petite enfance, des syndicats du public et du privé et de nombreuses familles. Un contingent du Parti marxiste-léniniste du Québec y était aussi avec sa bannière appelant à une nouvelle direction pour le Québec. Les manifestants sont venus de Montréal et de la Montérégie de même que de l'Estrie, du Centre-du-Québec, de Lanaudière, des Laurentides, de la Mauricie, de Chaudière-Appalaches et d'aussi loin que l'Abitibi. La manifestation était organisée par la Coalition Main rouge qui regroupe plus de 100 organisations communautaires, syndicales et étudiantes et revendique l'accès à des services publics universels et de qualité pour tous et toutes et propose des mesures fiscales et politiques pour assurer les revenus nécessaires au financement des services.

Les orateurs et oratrices ont mis l'accent sur certaines des mesures les plus drastiques de l'austérité antisociale qui sont présentement mises en oeuvre : une nouvelle hausse des tarifs résidentiels d'Hydro-Québec en 2016 qui s'ajoute à celle de 2015 qui a occasionné le débranchement de milliers de foyers incapables de payer leur compte ; la coupure annoncée de 120 millions $ dans les Centres de la petite enfance et les garderies privées subventionnées qui selon les CPE va occasionner des milliers de mises à pied dans les services de garde, des femmes en vaste majorité ; le projet de loi du gouvernement Couillard qui va couper les prestations d'aide sociale à des jeunes sous prétexte de les aider à se trouver un emploi; l'arrêt du financement de groupes d'aide alimentaire au moment où les gens ont besoin de plus en plus de ces services; les compressions dans les refuges pour femmes, la privatisation des soins aux aînés et aux sans-abris, le démantèlement de l'école publique et plusieurs autres encore.

La manifestation s'est ébranlée, animée de l'opposition à toutes ces mesures et à la politique d'austérité dans son ensemble et de la conviction qu'il y a une seule lutte contre l'austérité antisociale qui se mène sur le terrain de la défense des droits de tous et de toutes.









(Photos: Chantier Politique, Coalition Main rouge)



Lisez Le chantier politique
Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca