Numéro 14 - 15 octobre 2013

Actualités

Spectacle «Entêtés d'avenir»

Le 13 octobre, sous un chaud soleil d'automne, près de 500 personnes, dont beaucoup de jeunes, se sont rassemblées sur la place Émilie-Gamelin à Montréal pour le «rassemblement culturel du peuple souverain » Entêtés d'avenir. Le spectacle était dédié à la parole citoyenne pour la souveraineté. Il était dédié aussi au poète Gaston Miron, décédé en 1996, dont le long poème Marche à l'amour parle de l'amoureux qui « fonce à vive allure et entêté d'avenir la tête en bas comme un bison dans son destin ».

Animé par les comédiens Emmanuel Bilodeau et Denis Trudel, le spectacle était organisé par le réseau Cap sur l'indépendance, le Conseil de la souveraineté du Québec et la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.

Au nom du Réseau Cap sur l'indépendance, Maxime Laporte a déclaré : « On est ici pour dire le Québec, dire en 2013, le Québec d'aujourd'hui, d'hier, de demain. On est aussi là pour redire la liberté. Après les frustrations et les déceptions qu'on a vécues ces dernières années concernant la classe politique, de la manière dont ont été gérées nos institutions au Québec comme au Canada, vous ne trouvez pas qu'il serait temps pour nous le peuple, les citoyens que nous nous prenions en main et que nous nous donnions un véritable projet de société ? Vous ne trouvez pas qu'il sera temps aussi qu'on soit maîtres chez nous, pleinement maîtres chez nous ? et indépendants ? Moi je trouve. Vous ne trouvez pas qu'il serait temps que nos ressources naturelles autant notre économie, que notre appareil politique que notre constitution, notre avenir bref nous appartienne, comme cela devrait être le cas, et qu'on s'appartienne ? »

En ce jour du 13 octobre, il a dénoncé le « Just Watch Me ! » prononcé par Pierre Eliott Trudeau le 13 octobre 1970 en prélude à l'imposition de la Loi sur les mesures de guerre, « dans laquelle des centaines de gens furent arrêtés arbitrairement et de ces prisonniers politiques se trouvaient notre poète national, Gaston Miron celui-là même a qui on rend hommage aujourd'hui ». « En ce 13 octobre 2013, a-t-il ajouté, à l'anniversaire de ce 'Just Watch Me' de Trudeau, nous répondons R'gardez-nous ben aller ! et cela nous le disons au monde entier, à tous ceux et celles qui luttent pour leur liberté, à nos frères et soeurs écossais et catalans qui se battent aussi pour arriver à ce qui commence. »

Gilbert Paquette du Conseil de la souveraineté du Québec a présenté le travail qui est en marche : « On est en train de regrouper tous les organismes citoyens, nous sommes déjà une trentaine qui sommes regroupés dans le réseau Cap sur l'indépendance, dans le Conseil de la souveraineté du Québec et nous allons le faire ce pays. Nous déclarons dès à présent une campagne politique citoyenne permanente, et nous n'allons pas attendre le référendum et nous allons provoquer l'arrivée de ce référendum. C'est à nous les citoyens de faire cela. Nous sommes entêtés d'avenir parce que nous devons et nous nous devons et nous voulons contrôler nos affaires, notre développement et notre avenir.» Il a conclu en disant : « Donnons-nous une démarche constituante fondée sur la souveraineté du peuple, une souveraineté citoyenne. »

« L'indépendance du Québec, a dit Mario Beaulieu de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, c'est la liberté de prendre nos décisions par nous-mêmes. Nous avons le droit de choisir notre politique environnementale. Nous avons le droit de choisir notre aménagement linguistique. Nous avons le droit de choisir notre charte de laïcité. Nous avons le droit de choisir notre constitution. Cela s'appelle l'autodétermination des peuples. Alors aujourd'hui, c'est le temps d'écouter des discours et de la musique, de se parler et de se réjouir et demain, c'est le temps d'agir pour notre liberté et notre dignité. Et agir pour une cause juste et noble comme celle que nous défendons, c'est déjà une victoire que nous partageons. »

Suite à ces présentations, plus de 30 représentants d'organisations, militants, artistes, poètes, chansonniers et groupes musicaux, dont des jeunes de la relève musicale, ont fait le spectacle. Ce sont : Alexandre Belliard, Sébastien B. Gagnon, Julie Massicotte, Laurence Beauchemin, Coralie Laperrière, Maxime Lavallée-Lang, Marie-Marine Lévesque, Jessica Vigneault, Pierre Curzi, Sacha Thibault, Zahia, Gilles Bélanger, Tassadite Ould Harmouda, Francis Faubert, Émilie Auclair, Gabriel Nadeau-Dubois, Maxime Laporte, Hélène Forest, Paul Piché, les groupes Maz, French Canapé, Gadji-Gadjo, et plusieurs autres.

Peu avant la clôture, les organisateurs et nombre de ceux qui ont pris la parole durant le spectacle se sont rassemblés sur scène pour présenter la « Grande déclaration républicaine Entêtés d'avenir » qui dit dans sa conclusion que « Parce que nous sommes entêtés d'avenir, nous appelons donc, aujourd'hui, à la constitution de la République libre du Québec ! » Pour le text de la declaration, visitez le site web de Cap sur l'indépendance).






Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca


Site web: www.pmlq.qc.ca Courriel: bureau@pmlq.qc.ca